Quand la France découvrait le thé, le café et le chocolat

Litterae meae

Le musée Cognacq-Jay nous invite cet été à une savoureuse découverte : celle des débuts en France (et plus particulièrement à Versailles et Paris) du thé, du café et du chocolat, boissons exotiques appelées à devenir les compagnes de notre quotidien. Bien que de taille modeste, l’exposition retrace joliment cette histoire qui permet, par un biais original, de peindre à petites touches le portrait d’un siècle.

Madame la marquise de Montesson, madame la marquise du Crest et madame la comtesse de Damas prenant le thé dans un jardin, par Carmontelle,  1773. Musée Carnavalet, Paris / Roger-ViolletMadame la marquise de Montesson, madame la marquise du Crest et madame la comtesse de Damas prenant le thé dans un jardin, par Carmontelle, 1773. © Musée Carnavalet, Paris / Roger-Viollet

Les débuts des « liqueurs chaudes » en France

Moulin à café de style Louis XIV, par Martin Aisnez. Musée Le Secq des Tournelles, Rouen.Moulin à café de style Louis XIV, par Martin Aisnez. © Musée Le Secq des Tournelles, Rouen.

Le XVIIIe siècle a le goût de l’exotique. Ce qui se traduit notamment par l’essor des chinoiseries dans les arts. L’engouement pour les boissons exotiques que sont le thé, le café…

View original post 855 more words

Advertisements